Le Labo SVT du Lycée de l’Europe

Vous êtes ici : Accueil du site > Les manips du Labo > Geologie

Articles

  • Propagation des ondes sismiques - Avril 2011

    Les ondes sismiques sont des ondes élastiques qui peuvent traverser un milieu sans le modifier. Les vibrations lors d’un séisme se propagent dans toutes les directions. On distingue deux types d’ondes, les ondes de volume qui traversent la Terre et les ondes de surface qui se propagent à sa surface. Sur les enregistrements des sismographes, elles se succèdent ou se superposent. Leur vitesse de propagation et leur amplitude sont modifiées par les structures géologiques qu’elles traversent, c’est (...)
  • Modelisation des courants marins - Octobre 2009

    Un courant marin est un déplacement d’eau de mer caractérisé par sa direction, sa vitesse et son débit. On distingue deux types de courants :
    les courants de surface (causés par le vent entre autres)
    les courants de profondeur (dus à la temperature et à la salinité)
    Les courants profonds
    Les vents n’ayant plus d’influence après 800m de profondeur, ils ne peuvent être les moteurs des circulations océaniques profondes. Ces courants sont basés sur des différences de température (l’eau froide est plus (...)
  • Distance Terre/Soleil et energie - Septembre 2009

    Le Soleil est une étoile de dimension moyenne (1 400 000 kilomètres de diamètre), une énorme boule chaude de gaz (75 % d’hydrogène et 25 % d’hélium).
    Température du Soleil :
    5800 kelvins ou 5527 °C (à la surface)
    15 600 000 kelvins (au centre)
    C’est une étoile parmi des milliards dans notre galaxie (la voie lactée). Bien que sa distance moyenne à la Terre soit de 149,6 millions de kilomètres, il reste l’étoile la plus près de la Terre. Le flux solaire moyen au sommet de l’atmosphère (...)
  • Le point chaud - Janvier 2009

    Un point chaud (hot spot en anglais) est, en géologie, un endroit à la surface d’une planète qui a une activité volcanique régulière. Actuellement, les connaissances sur les points chauds et les phénomènes internes à leur origine sont encore très incomplètes.
    Leur découverte s’est effectuée parallèlement à celle de la tectonique des plaques.
    En 1963, Wilson fit le constat que des chaînes volcaniques océaniques pouvaient avoir été "tracées" sur la plaque lithosphérique les supportant par une source (...)